avril 14, 2021
Je ne veux plus tricher

Je ne veux plus tricher

Emmanuel Kinzonzi, un témoignage poignant et un véritable guide pour survivre à ses études

Que celui ou celle qui n’a jamais triché lui jette la première pierre…

La triche apparaît souvent à l’étudiant comme un moyen pour contourner la difficulté. Mais en usant d’elle, l’étudiant ne se mentirait-il pas à lui-même ? Ou plutôt, la triche ne serait-elle pas révélatrice d’un fléau bien plus grave qui touche les étudiants, le manque de confiance… Et vous, qu’en pensez-vous ?

Pour Emmanuel Kinzonzi, la triche était le moyen de réussir sans trop en faire. Beaucoup trop rêveur et pas assez bosseur, l’auteur nous livre sans filtre les difficultés rencontrées lors de ses études.

C’est à la fin de ses études et en rencontrant des élèves issus du même milieu que lui, qu’Emmanuel a eu l’idée de livrer son expérience sur sa scolarité. Plus communément appelé « 15 » par ses amis, Emmanuel, ex-étudiant de Berkeley, est un entrepreneur et conférencier qui espère réveiller « les potentiels enfouis » en partageant son livre.

Après un échec, il est toujours possible de rebondir

Je ne veux plus tricher” est un témoignage poignant, racontant le parcours d’Emmanuel Kinzonzi.

Sans fards et sans filtres, il évoque les tracas, le stress, les moments de doute, les difficultés pour apprendre, les galères qui suivent les faux pas et les échecs…

Il ose aborder tous les sujets pour dépeindre la vie étudiante telle qu’elle est vraiment. Les lycéens, les étudiants, les parents et même les professeurs peuvent ainsi avoir accès à l’envers du décor, qu’il s’agisse pour les uns de se remotiver afin de continuer et pour les autres de comprendre la réalité des études.

Emmanuel confirme :

Quand j’étais encore dans la tourmente estudiantine, j’aurais bien voulu à ma disposition ce genre de bouquin qui parle de la vie étudiante normale, la vraie, pour me motiver. Cette vie où on n’a pas forcément envie d’apprendre, où les profs sont relous et te saquent, car ils n’aiment pas ta tête, où t’as envie d’entrer en école de commerce mais t’as pas la thune pour le faire, ou quand t’essaies de trouver une entreprise en alternance. On en parle des 50 000 CV envoyés et restés sans réponse ?

“Je ne veux plus tricher” livre surtout un formidable message d’espoir : il montre à quel point il est important de croire en soi et en ses rêves. Car après les obstacles et les challenges à relever, il y a toujours la possibilité de s’épanouir, de réussir, de vivre une vie passionnante.

Les (grands) petits plus de ce livre captivant

Un langage “jeune” et donc accessible à tous les publics.

Un livre témoignage complété par des conseils en fin de chapitre. “Je ne veux plus tricher” est un véritable guide de survie pour tous les étudiant.e.s !

Des surprises : un QR Code est présent dans le livre permettant au lecteur de découvrir tout l’univers “Je ne veux plus tricher” ( jeux concours, conseils additionnels .. )

Sommaire

  • Avant-propos signé Céline Boucton, ancienne tutrice chez le groupe La Poste, Directrice marketing Rénovation énergétique
  • Préface
  • Chapitre 1 : Ah, l’école !
  • Chapitre 2 : Le BAC pour Papa
  • Chapitre 3 : Echec sur la voie royale
  • Chapitre 4 : Orientation et galère
  • Chapitre 5 : Escapade dans l’Océan indien
  • Chapitre 6 : Find my way
  • Chapitre 7 : Dernière pression
  • Epilogue
  • Remerciements

Extrait

” Il n’y a rien de pire que de faire des études parce qu’on y est forcé ou qu’on nous a mis la pression. Tout ça pour dire que si tu veux aller loin dans tes études, il n’y a pas 50 chemins. Donc stop aux mauvais états d’esprit et aux phrases négatives du style « Je suis bon(ne) à rien / Je n’y arriverai jamais / Je n’en suis pas capable ».

Ne t’entoure pas de personnes toxiques qui te tirent vers le bas et qui alimentent ces choses pour camoufler leurs propres faiblesses. Le « soyons tous nuls ensemble » ça ne mène à rien. N’aie pas honte au contraire de demander à ceux qui réussissent leurs astuces. Souvent c’est moins sorcier qu’on ne le pense.

J’ai compris que tout venait de l’attitude et de la préparation. Un champion ne devient pas champion sur le terrain, mais à l’entraînement. J’ai beaucoup d’admiration pour Cristiano Ronaldo. Il n’est pas devenu une sommité par hasard. On sent que c’est un joueur passionné et dévoué – toujours dans l’apprentissage et diligent dans ce qu’il entreprend. Une vraie source d’inspiration. Churchill clamait que « l’attitude est une petite chose qui nous permet de faire une grande différence ». C’est pour ça que je me suis dit qu’il fallait que je croie en mes capacités et que j’accomplisse des petits pas.

Trouve un catalyseur, un truc qui te stimule pendant tes études, ça va te motiver !”

Témoignages de lecteurs.trices

Teycire : “Livre très instructif car il permet aux lecteurs de se rendre compte que tout le monde a vécu des échecs et des réussites mais qu’on y arrive si on y met de la bonne volonté. On s’aperçoit rapidement qu’un lien se crée entre le narrateur et le lecteur facilement et c’est agréable. Le narrateur rassure le lecteur en lui donnant des conseils ainsi que des méthodes pour mieux cerner les opportunités que nous pouvons rencontrer dans la vie.”

 

Jessy : “Cette œuvre est intéressante car nous avons le point de vue d’un étudiant qui a eu de nombreux obstacles dans son parcours. Les conseils en fin de chapitre sont appréciables. Globalement, on se sent bien immergé dans cette histoire, et il est facile de s’identifier au protagoniste. Les notes d’humour ajoutent une tache de légèreté et j’ai trouvé ça agréable à lire.”

A propos d’Emmanuel Kinzonzi

Emmanuel Kinzonzi, 27 ans, est titulaire d’un BTS Commerce international, réalisé à distance à l’Ile Maurice, d’une Licence en Commerce et Développement International (école de commerce GESCIA) réalisée en alternance auprès d’AFNOR Certification en tant que Chargé d’affaires Grands comptes, ainsi que d’un Master Marketing et Pratiques Commerciales (CNAM) effectué en alternance auprès du groupe La Poste en tant qu’Assistant Chef de projet marketing puis Business Developer IoT.

Il intègre ensuite le programme Les Déterminés, une association qui accompagne les jeunes dans le lancement de leurs projets entrepreneuriaux, puis rejoint Berkeley grâce à son incubateur le Schoolab Paris.

Aujourd’hui, il s’apprête à créer, avec son associé Sylvain Djeassittarame, une marque de montres haut de gamme nommée Safnath Panea.

L’idée de “Je ne veux plus tricher” est née lorsque Emmanuel a commencé sa vie d’entrepreneur. Il a alors été amené à intervenir dans les lycées/écoles pour parler de son parcours scolaire et apporter son témoignage en tant qu’entrepreneur.

Il confie :

A ce moment-là, je me suis dit qu’il fallait un livre de poche à la portée de tous et qui permet à l’étudiant de garder une trace de mon histoire comme un guide sur « comment survivre dans ses études ? ».

Aujourd’hui, il ambitionne de vendre plus de 1000 exemplaires de son livre grâce aux réseaux des Déterminés, du Schoolab et de Deloitte Fondation.

La suite de “Je ne veux plus tricher” sortira en 2021 et abordera la vie d’entrepreneur d’Emmanuel.

Informations Pratiques

“Je ne veux plus tricher” d’Emmanuel Kinzonzi

  • 115 pages
  • Prix : 10 €

Pour en savoir plus

Site web : https://jeneveuxplustricher.com

Instagram : https://www.instagram.com/jeneveuxplustricher/?hl=fr

LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/emmanuel-kinzonzi/

Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/safnathpanea/safnath-panea-inspired-watches-project?ref=creator_nav

Click to rate this post!
[Total: 0 Average: 0]